Alors que les précédentes collections marquaient un renouveau brut et total de la perception du jardin,
cette nouvelle saison s’affirme comme une confirmation, une continuité bienveillante qui s’éveille au monde : le RÉALISME.

Plusieurs phénomènes marquants ont confirmé les dernières tendances : désertification des grands centres commerciaux, retour aux commerces de proximité, explosion de la fréquentation et des transactions des foires et platesformes de vente entre les particuliers pour objets à seconde vie, montée des patriotismes dans le monde entier, éveil des consciences écologiques et environnementales…s’ouvre à présent un nouveau chapitre, ancré dans la réalité d’un monde qui n’est pas infini, qui plafonne les richesses et la possession, qui limite les actions, mais qui décuple les découvertes et enrichit les consciences sciemment reliées les unes aux autres

le réalisme c’est aussi se rendre compte qu’un bon cadre de vie, c’est comme un bon vêtement dans lequel on se sent à l’aise : ample, fluide, pratique, peu salissant, attachant. Alors que le look boho, inspiré du phénomène coachella, infuse dans les collections féminines, son impact se retrouve jusque dans notre cadre de vie où les aspirations sont bohèmes, chics, nature, à l’instar des mariages tendance de l’année.

Déjà très présente en décoration intérieure, la tendance bohème s’exporte au jardin avec ses propres codes stylistiques : matière naturelle claire, bois, chanvre, paille, lin, rotin, sable. Imprimés géométriques fins et contrastés inspirés des motifs tribaux. Mobilier cocooning : hamac, balançoire, tipi. Palette végétale inspirée des plages mexicaines : cactus, buissons aérés, graminées. En bref la tendance bohème se résume par un esprit hippie branché, directement importé des festivals de plein air des états unis où se pressent les stars comme Coachella ou Burning Man.

En 2019 le jardin sera résolument tourné vers soi, le bien-être qu’il procure, un esprit bohème, vrai phénomène de société où le particulier renoue avec la nature par son authenticité et la parenthèse de déconnexion qu’elle permet.

Entourés de matières naturelles, les pieds bien ancrés dans la terre-mère, les végétaux sont foison, le jardin se libère des contraintes structurelles et explose…libre. Fini la symétrie des haies lassent de ne plus vivre, on plante, on crée, dans des jeux de transparences, de perspectives naturelles.On ose tout : les tapis multicolores, les belles matières, les mélanges et les couleurs variées !